Retour aux actualités

Face à la montagne d’eau qui déferle, les surfeurs bien formés restent sereins

Publié le 5 septembre 2017

Détecter les talents et les former, mission « jupitérienne »

Vendredi 24 novembre 2017 sera jour de rentrée pour la trente-deuxième promotion de l’IMM.

Les horloges accélèrent depuis la fin du siècle dernier, aucun des géants qui dominent le nouveau monde n’était né, il y a seulement vingt ans.

Car le numérique se moque des frontières : des concurrences inédites déferlent ; des tsunamis de start-up déstabilisent des industries parfois centenaires ; des free riders sortis de nulle part redéfinissent les frontières entre les métiers.

Dans ce contexte chahuté, votre regard de manager doit embrasser à la fois le champ des technologies, des usages, des modèles économiques et des processus de la création. Mais votre défi le plus complexe est probablement d’identifier les talents de demain. Et de les former.

Notre ambition sera plus que jamais d’améliorer la capacité des talents que vous avez détectés — et que nous formerons — à transformer les puissantes contraintes du digital en opportunités pérennes de développement pour l’entreprise. Aide-toi, le ciel t’aidera : Identifiez les potentiels, l’Institut les aidera… à prendre la mesure des ondes de choc, à gérer les impacts, à les transformer en leviers d’action.


Faites gagner une start-up que vous avez envie d’aider à décoller

Juste en lui communiquant le mot de passe, vous pourriez aussi donner un coup de pouce précieux à une start-up que vous avez appréciez — que vous avez repérée dans votre environnement.

Postulez

Le mot de passe, le voici : Start-up Contest de l’IMM. Réservez-le à des start-ups de l’univers des médias, de l’Entertainment (culture y compris) ou des télécoms. Et le vendredi 17 novembre prochain, à 21 heures, le vainqueur de la finale de notre concours gagnera un prix de grande valeur pour un(e) jeune manager : la dernière place accessible au sein de la promo 2017-2018.

Ciblez des entrepreneurs qui ont déjà dépassé le stade du seed capital — il faut qu’il y ait déjà une équipe en place autour du dirigeant pour que le temps de travail requis par la formation puisse être absorbé tout au long de l’année.

Avec chacun des membres de la promo 2017-2018 comme avec le vainqueur du start-up contest, nous nous attacherons à parcourir les trois grands champs de responsabilité du manager à l’ère digitale : exercer une veille stratégique sur les évolutions du multimédia ; conduire le changement et les relations partenariales ; piloter le plan stratégique d’un projet multimédia.

Le cycle IMM 2017-2018 continuera à explorer méthodiquement cette puissante révolution numérique qui rend possibles tant d’impossibles. Nous mettrons tout en œuvre pour que, face à la vague, chacun soit serein.


Rosa Luna-Palma et Pierre Varrod